Côte d’Ivoire: décès de Don Mike le Gourou, une des figures du coupé-décalé

0
149

Don Mike le Gourou, promoteur du rythme musical ivoirien coupé-décalé, est décédé dimanche à Abidjan, après une longue maladie.

Philippe Michel Siéhi Iro, alias Don Mike le Gourou, 51 ans, est « décédé dans une clinique » de la capitale économique ivoirienne. « Il souffrait d’un cancer des poumons ».

« Manager de boîte de nuit et promoteur de spectacle, il a beaucoup contribué à rendre populaire le coupé-décalé », a expliqué le journaliste-écrivain ivoirien Usher Aliman, auteur de « Douk Saga, l’histoire interdite du coupé-décalé”.

« Maître des nuits abidjanaises », il aussi créé à travers le coupé-décalé, la « prodada » et la « comporta »(action de faire le malin ou de pavaner), des concepts devenus populaires en Côte d’Ivoire.

Don-Mike-le-GOUROU-j-ai-recu-en-premier-Magic-System-dans-mon-bar.jpg

Don Mike le Gourou a même sorti un tube, resté longtemps numéro un des hit-parades, la “Prudencia » (l’action d’être prudent en raison du contexte socio-politique de l’époque). La Côte d’Ivoire a connu une décennie de crise politico-militaire (2002-2011), qui a coupé le pays en deux: un Nord rebelle et un Sud loyaliste.

L’artiste s’était retiré depuis quelques années en raison de sa maladie. Le coupé-décalé, musique au rythme endiablé utilisant souvent des sons électroniques, est né en 2003 dans les boîtes de nuit d’Abidjan puis s’est disséminé dans toute l’Afrique. Il commence à conquérir l’Europe et les Etats-Unis, notamment grâce aux sportifs qui ont popularisé certains pas de danse.