Mode : Une charte contre les mannequins trop maigres

0
199

Les géants du luxe Kering et LVMH ont adopté une charte commune pour interdire l’emploi de mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans.

Ces deux géants du luxe sont les représentants des grands noms de la mode comme Gucci, Saint Laurent, Vuitton et Dior.

Cette charte a été rendue publique mercredi, à la veille de l’ouverture des défilés new-yorkais.

Elle porte « sur les relations de travail et le bien-être des mannequins ».

mannequins-trop-maigres-le-senat-veut-un-suivi-medical.jpg

La charte requiert ainsi la présentation d’un certificat médical datant de moins de six mois, tandis que la loi prévoit que ce certificat -prenant notamment en compte l’indice de masse corporelle (IMC) du mannequin-, peut remonter jusqu’à deux ans.

Des polémiques ont éclaté sur les conditions d’un casting lors de la Fashion week parisienne en février.

Cette charte concerne les séances photos pour des campagnes publicitaires et les défilés de mode des marques appartenant à ces deux géants français (Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen, Christopher Kane, Stella McCartney pour Kering, et Dior, Vuitton, Givenchy, Céline, Kenzo, Fendi, Loewe, Berluti, Pucci, Marc Jacobs et Loro Piana pour LVMH).

Ces marques s’engagent à bannir les tailles les plus petites, inférieures au 34 (taille française) pour les femmes et 44 pour les hommes.