Cameroun: restriction des libertés dans la zone anglophone

0
91

Au Cameroun, transports interurbains et activités de moto taxi sont interdits et les frontières fermées sur la région anglophone du sud-ouest.

Une mesure en vigueur jusqu’au 02 octobre parmi plusieurs autres prises par le gouverneur des régions du sud-ouest Bernard Oklia Bilai pour contrecarrer les manifestations annoncées par les activistes anglophones le 01 octobre prochain.

Les autorités camerounaises redoutent le pire ce 1er octobre.

15192568_1158151877554657_7617680922787943105_n.jpg

Dans la région du Sud-ouest, limitrophe avec le Nigeria un communiqué du gouverneur Bernard Okalia Bilia, annonce la fermeture des frontières terrestres et maritimes de la région du 29 septembre au 02 octobre.

Sont également prohibés durant ces 4 jours, les mouvements des motos taxis, le transport inter urbain dans la région, l’ouverture des bars, snacks bars et autre boites de nuits.

Les rassemblements de plus de quatre personnes dans les lieux publiques sont également interdits durant cette période.

Dans le nord-ouest, le couvre feux avait été décrété dans le département de la Mezam, par conséquent à Bamenda.

Dans une interview accordée au quotidien Mutations, John Fru Ndi président du SDf, premier parti d’opposition, dit être contre la sécession.

Reste à savoir si cela va contribuer à calmer les manifestants.

2016-12-08t233315z_1013915068_rc1d4892fcc0_rtrmadp_3_cameroon-protests_0.jpg

C’est le premier octobre 1961 que le Cameroun est devenu une République fédérale avec la réunification du Cameroun sous tutelle de la France et du Southern Cameroun sous tutelle britannique.

Les activistes ont prévu de manifester dans les rues à cette occasion, les plus radicaux ont d’ailleurs l’intention de proclamer l’Indépendance des régions du nord-ouest et du sud-ouest le 1er octobre 2017.

Des velléités condamnées par le bureau l’Assemblée nationale et le Senat.