Gabon: l’opposition entre au gouvernement

0
78

La présidence du Gabon a annoncé lundi un léger remaniement ministériel. Elle annonce également la nomination de deux opposants modérés à des postes institutionnels.

Avec 38 membres contre 40 auparavant, le nouveau gouvernement se caractérise par quelques changements. Le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya, est remplacé par Noël Nelson Messone, ancien représentant du Gabon auprès des Nations unies.

Le gouvernement comprend aussi des membres issus du parti d’opposition Union nationale (UN). Estelle Ondo déjà exclue de l’UN hérite du ministère des transports, et Patrick Eyogo Edzang qui doit très prochainement faire l’objet d’une procédure disciplinaire au sein de l’UN va au ministère des eaux et de l’énergie.

La vice-présidence de la République a été restaurée et le poste a été confié à Pierre-Claver Maganga Moussavou, ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016.

La présidence du Conseil économique et social revient à René N’Demezoo Obiang, ex-directeur de campagne de Jean Ping.