RDC: 34 réfugiés burundais tués par des militaires

0
40

Au total 34 réfugiés burundais ont été tués vendredi dans l’est du pays dans la région de Bukavu, à Kamayola.

Le drame confirmé par une source militaire, est survenu lors d' »échauffourées » entre les soldats congolais et les réfugiés.

Un groupe de réfugiés burundais exigeait la libération de quatre des leurs, arrêtés dans la nuit de mercredi à jeudi puis « expulsés vers leur pays d’origine ».

Les autorités provinciales ont corrigé le bilan provisoire de 18 morts précédemment annoncé après avoir dénombré « 34 morts du côté des réfugiés burundais et 124 blessés ».

« Ils ont tiré en l’air mais ont finalement été débordés par des jets de pierres », a déclaré Josué Boji, le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur du Sud-Kivu.

Selon lui, « les réfugiés ont emmené les corps d’autres victimes au camp pakistanais de la Monusco à Kamanyola ». Un soldat a également été tué pendant les affrontements.

Florence Marchal, une porte-parole de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), avait fait état d’un bilan provisoire, de 18 morts et 50 blessés.

Pour sa part, un réfugié burundais a déclaré qu’ils ont décompté 31 personnes tuées et au moins 105 blessés.

« J’ai vu des gens tomber, des hommes, des femmes et des enfants qui n’avaient aucune arme », a-t-il témoigné.