Marie-Josée Talou : le sprint dans les jambes et dans la tête

0
52

Marie Josée Talou est née à Bouaké le 18 novembre 1988.

Elle tient son surnom « sprinteuse de poche » du fait de sa petite taille.

Du haut de ses 1m59 et 50 kilos, l’athlète de 28 ans a également été surnommée la Reine du sprint africain.

Mais la dernière sensation de sprint de la Côte d’Ivoire, Marie-Josée Ta Lou, est entrée dans l’athlétisme assez tard.

Marie-Josée Talou a d’abord fait des études de médecine à l’Université d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

En grandissant, elle était plutôt passionnée de football. Elle a fait du foot dans son quartier, Koumassi 05, une banlieue d’Abidjan, la capitale économique du pays jusqu’au jour où elle a attiré l’attention d’une équipe féminine qui a tenté de l’inscrire.

Son frère aîné, un enseignant en éducation physique, s’y est opposé. Il ne voulait pas qu’elle évolue dans le football, craignant qu’elle ne se transforme garçon manqué. Elle s’est inscrite à un club d’athlétisme à la place.

Laisser un commentaire